mercredi 15 janvier 2014

Le gîte et le couvert

Et le pléonasme de la semaine est... le gîte et le couvert.
Ça y est, le scribouillard est tombé sur la tête, ou il a fumé la moquette !
Mais je persiste et signe : l'expression "offrir le gîte et le couvert" est pléonastique.
Et donc, je m'explique.
Le couvert, ici, désigne le toit, et non la fourchette et le couteau (voire la petite cuillère). Ah. Alors là, forcément, ça change tout. Car, du coup, ça fait beaucoup de toits dans une même expression, le gîte désignant un lieu où l'on trouve à se loger...
Si on creuse un peu, on se rend compte que "le gîte et le couvert" est une déformation malheureuse de l'expression "offrir le vivre et le couvert". Tout s'explique.
J'en ai vu quelques-uns prendre des notes pour pouvoir replacer ça à la pause café... À la bonne heure !

1 commentaire:

  1. Oui. Et il ne faut pas confondre "Sortez couverts" et "Sors tes couverts".
    OK je sors.

    RépondreSupprimer