mercredi 19 février 2014

Charles Trenet

Le 19 février 2001 disparaissait un grand chanteur et poète, Charles TRENET. En guise d'hommage, comme j'ai pris l'habitude de le faire sur ce blog, voici l'un de ses poèmes...

Ma mère sur la plage 
Ma mère sur la plage
Porte une robe trop longue
Plus tard elle sera en maillot
Elle fera moins  « époque ».
Je ris de la voir ainsi
Toute transie
Et toute mouillée
Elle s’achemine
Vers sa cabine
Dont la porte de bois se ferme verrouillée.
Ma mère vient de prendre un bain de mer
Elle hurlait, la sauvage,
Sur la plage.
Et après qu’elle était passée
Tout le monde se retournait
Parce que ma mère est belle
Et qu’elle
Porte en elle
Des larmes, des soucis, des regrets et peines.
Je suis un petit garçon
qui rit et qui chante dans le matin.
Je suis trop gras et je fouille dans le sable,
Je cherche des crabes.
Je suis en caleçon.
Je suis un petit garçon.
Le soir ma mère parle avec les voisines
Et de la cuisine
Monte une odeur de sardine.
Demain, à pareille heure,
Nous reviendrons au même endroit.
O, que de souvenirs étroits !
Comme sautille l’enfance aimée
Dans la maturité clairsemée.
Enfance sans discipline, sans respect et sans loi,
Enfance des plages trop grandes,
Des mères trop belles.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire