lundi 24 mars 2014

I comme...

I comme Icare... Et quelques autres mots dont le choix est tout ce qu'il y a de personnel...

Icare
Parce que ce mot évoque deux choses qui me sont chères : le vol et le soleil. Non, madame, pas la cire. Mais aussi parce que la mythologie grecque a rempli ma jeunesse de rêves et de grands moments de lecture (voir ci-dessous).

(l')Iliade (et l'Odyssée)
Lus (dans leurs versions simplifiées et en français) alors que les premiers boutons d'acné n'avaient pas encore fait leur apparition. M'ont alors donné l'envie de mieux connaître la mythologie grecque (l'Iliade et l'Odyssée, pas les boutons).

Illettrisme
N'a, malheureusement, toujours pas disparu.

Imberbe
Ce n'est pas mon cas (mais c'est récent : 2010).

Immortel
D'un point de vue biologique : bof. Ça ne me fait pas vraiment fantasmer. J'éprouve, en revanche, de l'admiration et un vrai respect pour les membres de l'Académie française.

Imparfait
Le lot de tous, puisque nul n'est parfait. Sinon, je préfère le présent, le futur à la rigueur...

Impolitesse
En hausse. Et n'est pas le seul fait des "jeunes". Va souvent de pair avec individualisme, à la hausse lui aussi.

Impôt
Gros mot en français. Gros maux des Français.

Incivilité et incivisme
Voir Impolitesse. Même veine. Mots de plus en plus employés dans les médias. Marronniers éculés.

Incontinent
Le plus tard possible, merci. Car il y a plus qu'un monde entre "en tenir une couche" et en porter une.

Indépendance
Pour vous trouver, pensez par vous-même”, disait Socrate. Plus facile à dire qu'à mettre en application, surtout à l'ère d'internet et de l'info continue et instantanée. Prendre du recul pour mieux voir le monde qui nous entoure, voilà une chose qu'il faut enseigner aux plus jeunes, si nous voulons qu'ils soient capables de rester libres de penser.

Indiens (d'Amérique)
Les vrais : ceux qui habitaient le continent nord-américain : Mohicans, Apaches, Sioux, Comanches... Ils m'ont fait rêver quand j'étais gosse. L'innocence de l'enfance, quand on ne voit pas le mal partout, mais qu'on ouvre les yeux et les oreilles pour absorber des histoires de l'Histoire (la bataille de Little Big Horn, ça vous parle ? Moi oui). La curiosité naturelle de gamin que j'étais encore m'a incité à me documenter sur ces peuples et sur leur disparition. Et je vous renvoie donc au mot précédent.

Indochine
En tant qu'ancien militaire ce mot est lourd, pour moi, de symboles et d'émotions. Mais, un peu à l'image de ce que j'ai découvert au sujet des indiens d'Amérique, j'ai fait l'effort de lire et comprendre tout ce que contient ce mot, tant d'un point de vue historique et politique que sous un angle purement militaire.
Sinon, et dans un tout autre domaine, écouter de temps en temps un titre du groupe éponyme me procure un vrai plaisir.

Informatique
Domaine d'activité qui a révolutionné le monde dans lequel nous vivons et qui l'imprègne si profondément qu'on finit par oublier qu'il y a quelques années seulement, l'informatique était un sujet confidentiel, réservé à quelques spécialistes au langage incompréhensible et à des secteurs d'activité pointus.
Les grincheux et autres dinosaures vous diront qu'à leur époque on vivait très bien sans. Mais ça c'était avant.

Insolence
C'est comme le cholestérol : il y a la bonne et la mauvaise insolence.

Inspiration
Muse versatile, imprévisible, parfois totalement invisible (aux abonnés absents). Intermittente du spectacle. Mais quand elle se pointe, il ne faut surtout pas la laisser partir sans l'avoir fait cracher au  bassinet.

Instituteur / institutrice
Mot rendu désuet par quelques ahuris qui ont imposé au commun des mortels, et sans leur consentement, le terme de "professeur des écoles" (au féminin incertain, ce qui est un comble). Je le dis donc sans détour : instituteur (institutrice) est un mot magnifique, aussi magnifique que le métier qu'il désigne. Il sent bon la poussière de craie et l'autorité bienveillante.

Internat
Trop souvent synonyme, dans l'inconscient collectif, de centre disciplinaire pour gosses de riches ou, au contraire, de cas sociaux. Pour avoir été interne pendant plusieurs années, sans pour autant être un gosse de riche ou un cas social, il signifie pour moi vie en collectivité, respect d'autrui, discipline tant intellectuelle que morale et enfin, plus que tout, camaraderie. Et je peux dire aujourd'hui que c'est à cette époque que j'ai connu mes meilleurs copains, ceux que l'on peut passer 25 ans sans les voir et les retrouver comme si on les avait quittés la veille.

Internet
Fils aîné de la déesse Informatique. L'ai découvert vers 1995. Mon premier site perso remonte à 1998. Presque hier. Et quand je vois le chemin parcouru depuis, j'ai un peu le vertige. Voilà qui devrait étonner les plus jeunes de mes lecteurs : oui, ma génération a vécu plus de vingt ans sans Internet (sans téléphone mobile non plus), tout simplement parce que ça n'existait pas encore pour le commun des mortels...

Isoloir
= vote = liberté d'opinion = respect => voter est un droit, mais aussi et surtout un devoir.

Ixode (ixodida)
Le premier qui me donne la définition de ce mot gagne ma respectueuse considération.
...
Acarien hématophage qui se fixe par la tête dans la peau des animaux (chien, chat) et parfois de l'homme et qui peut transmettre des maladies. Autrement dit, c'est la tique.
Se trouve en général en milieu campagnard, d'où l'expression bien connue d'ixode rural.
OK, je sors.

iBidules
C'est encore moi. Je rentre un instant pour faire un clin d'œil à tous les pommés et vous glisser cette famille de mots très récents, famille envahissante et insupportable pour certains, formidable pour d'autres : celle des "ibidules" : iPod, iMac, iPhone, iPad, pour ne citer que les plus connus de la tribu. Gosses de riches ? Certes, mais bien élevés et performants. Je peux en témoigner.

Allez, cette fois je sors et ferme la porte derrière moi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire