samedi 15 mars 2014

Impressions

Michel Deville n'est pas seulement un grand réalisateur. Il a aussi écrit et "pondu" des poèmes (Poèmes zinopinés, Saint-Germain-des-Prés, coll. « Miroir oblique », Paris, 1972, Poèmes zinadvertants, Saint-Germain-des-Prés, coll. « Chemins profonds », Paris, 1982, Poèmes zimprobables, Saint-Germain-des-Prés, coll. « Poésie pour rire », Paris, 1987). Je vous en propose trois : un aujourd'hui et deux autres demain.


Impressions

Les chemins de Meulan,
Les champs lents de Meulin,
Les câlins des mulots,
Les halos des moulins,
Les ballots du mulet,
Les melons du Malin
Et venant de Milan
Sur le quai 2001
Les mollets d'Amélie,
L'homélie du mélo,
La Vénus de Millet,
L'Angélus de Milo.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire