mercredi 26 mars 2014

Mentir comme un arracheur de dents

En plein milieu des élections municipales, j'ai pensé qu'il pouvait être intéressant de se pencher sur cette expression fort imagée :
Mentir comme un arracheur de dents.
Encore une belle expression de la langue française ! Vous savez tous ce qu'elle signifie (mentir effrontément). Et vous trouvez que c'est bien vu, vous qui avez une sainte trouille du dentiste, surtout lorsqu'il vous dit "détendez-vous, ça ne fera pas mal." Tu parles, Charles.
En fait, ce qui est vraiment intéressant ici, c'est de savoir pourquoi on ne dit pas, justement, mentir comme un dentiste.
En fait, le mot dentiste n'est apparu que dans les années 1720. Avant, on parlait d'arracheur de dents, car à l'époque on n'avait pas le choix pour soigner une dent pourrie. Pour ne pas faire fuir le "client", le brave homme affirmait que l'"opération" ne faisait pas (trop) mal. Sans anesthésie, je vous laisse imaginer la chose...
Du coup vous avez aussi, maintenant, une idée de l'ancienneté de cette expression...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire