mardi 11 mars 2014

Ne pas confondre : écho et écot

La langue française, de par ses origines diverses, pour ne pas dire cosmopolites, nous offre parfois des bizarreries qu'il n'est pas toujours facile d'expliquer aux enfants ou à tout étranger étudiant notre langue.
Ainsi en va-t-il du mot écho, dont le "ch" se prononce comme dans écot, et non comme dans échaudé. Ce qui jette un froid, mais surtout peut donner lieu à des confusions orthographiques.

Écho : du latin echo, lui-même du grec ancien ἠχώ, hêkό. Vous savez maintenant pourquoi on le prononce de cette manière !

Écot : part due par chaque personne lors d’une dépense commune. Obligation financière ou contribution en général. Vient de l'ancien français escot, lui-même hérité du bas-francique skot qui signifiait impôt, quote-part. Comme souvent, dans notre langue, le "s" a disparu et a été remplacé par un accent sur le "e".

Je ne vous demanderai pas de verser votre écot pour avoir lu ce billet, mais vous serais reconnaissant de vous en faire l'écho. Merci d'avance.


(Particularité du texte d'hier : ne lisez que les lignes impaires...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire