mercredi 7 mai 2014

En termes de...

Première question : doit-on écrire "en terme de" ou "en termes de" ? La plupart d'entre vous la jouent à pile ou face, j'en suis sûr.

Deuxième question : doit-on écrire "en terme(s) de" ou "en matière de " ? La réponse risque d'en surprendre plus d'un.

En ce qui concerne la première question, c'est assez facile : "en termes de" s'écrit toujours au pluriel. Il faut comprendre ici termes dans le sens de "mots". On pourrait donc aussi dire "dans le vocabulaire de", "dans le langage de".
Exemple : en termes de médecine, un mal de tête s'appelle une céphalée.

La réponse à la deuxième question est liée à la précédente. En effet, si vous n'êtes pas dans le cas de figure évoqué ci-dessus, alors il vous faut utiliser "en matière de". Ainsi, si vous voulez parler, par exemple, du confort d'un canapé, vous écrirez : En matière de confort, ce canapé est un des meilleurs du marché. Vous pouvez remplacer "en matière de" par "pour ce qui est du (de la, des)".
L'utilisation abusive et incorrecte de "en termes de" au lieu de "en matière de" est, encore une fois, la conséquence d'une mauvaise réutilisation d'une expression anglaise ("in terms of").

Ceci étant dit et cette erreur étant de plus en plus rencontrée, elle finit par être tolérée. Simplification ou/et appauvrissement de la langue française ? Vaste débat, que je vous laisse le plaisir de lancer lors de votre prochain dîner culturel.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire