samedi 31 mai 2014

Hommage personnel

Il y a cinq ans (déjà !) disparaissait ma maman. En ce jour anniversaire, j'ai voulu m'arrêter un instant, repenser à elle un peu plus intensément que tous les autres jours de l'année.
Ce poème de Cannon Scott Holland est ma manière à moi de rendre hommage à celle sans qui je ne serais pas devenu l'homme que je suis aujourd'hui.

La mort n’est rien.
Je suis seulement passée dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres
nous le sommes toujours.
Donnez- moi le nom que vous m’avez toujours donné.
Parlez- moi comme vous l’avez toujours fait,
ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison
comme il a toujours été,
sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre.
La vie signifie ce qu’elle a toujours signifié.
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé.
Pourquoi serai-je hors de votre pensée ?
Parce que je suis hors de votre vie ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin,
juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez. Tout est bien.

Cannon Scott Holland

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire