mardi 10 juin 2014

Ne pas confondre : gaz et gaze

Aujourd'hui, je vous propose quelques lignes sur ces deux mots à l'orthographe très proche, certes, mais aux sens et origines fort éloignés : gaz et gaze.

Le premier, gaz, nom masculin, nous vient de gas, un mot inventé par le physicien néerlandais Jean-Baptiste Van Helmont au XVIIe siècle. Le "z" a rapidement remplacé le "s" en français pour se fixer définitivement un siècle plus tard.

Le deuxième, gaze, est féminin et nous vient de Gaza, où une étoffe très légère et aérée était tissée. Elle fut importée puis produite à la la fin du Moyen Âge en France, et tout particulièrement à Lyon et Paris, sous le nom de gaze.

Un petit moyen mnémotechnique tout bête consiste à faire le rapprochement entre la marque traditionnelle du féminin, le "e" final, avec le fait que gaze est féminin, alors que le gaz est masculin.

Attention : le mot gaz a donné gazer, verbe transitif ou intransitif selon le sens, mais surtout du premier groupe, ce qui implique qu'il prend les terminaisons habituelles (e, es, e). Ainsi, pour dire que tout va bien on utilisera l'expression "ça gaze"... Évidemment, certains auront un peu de mal à saisir l'intérêt de cette remarque, ayant la fâcheuse habitude de confondre "ça" et "sa"... Un peu de gaze sur votre orthographe bien écorchée ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire