mercredi 2 juillet 2014

Être (ou pas) en odeur de sainteté

Être, ou ne pas être, en odeur de sainteté. Telle pourrait être la question du jour.
Au fait, d'où vient cette expression ?
Apparue au XVIIe siècle, il fallait la prendre, à l'origine, au sens propre : la croyance voulait que les saints, à leur mort, dégageaient une odeur agréable et suave qui permettait de les distinguer du commun des mortels. Odeur ayant déjà, en outre, le sens d'avoir bonne ou mauvaise réputation, la signification imagée de l'expression vint très naturellement.
Ne pas être en odeur de sainteté signifie donc, tout simplement, être mal vu (d'une personne, d'un groupe, ...).

L'argent n'a pas d'odeur, paraît-il. Pourtant, si vous êtes fauché, vous ne serez pas en odeur de sainteté auprès de votre banquier. À méditer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire