mardi 1 juillet 2014

Ne pas confondre : rapetisser et rapetasser

Entre rapetisser et rapetasser, il n'y a jamais qu'une voyelle de différence. Mais tout un monde quant à la signification.

On ne va pas s'appesantir sur le sens de rapetisser. Quoique. Rappelons tout de même qu'il y a deux verbes rapetisser : l'un est transitif (réduire quelque chose), l'autre est intransitif (nous sommes début juillet mais les jours rapetissent déjà). Rien de méchant, donc.

Le verbe rapetasser est nettement moins courant et il n'y aurait rien de choquant à ce que vous n'en connaissiez pas précisément le sens.
Appartenant plutôt au langage familier, il signifie raccommoder grossièrement (vêtements, chaussures, ...). Un autre sens, moins connu encore, est celui de retoucher partiellement un texte... Ce qu'il m'arrive de faire.
Il peut donner quelques couleurs à un propos ou un discours, aussi sérieux soit-il, comme nous le montre cette citation de Georges Clémenceau :
Rapetassera-t-on, ou ne rapetassera-t-on pas ? Tous les rapetasseurs sont à l'œuvre. Avec d'anciens ministres éculés, on peut faire, paraît-il, une jolie paire de chaussures neuves à la mesure de tous les pieds.
Sur ce, je m'en vais rapetasser l'article de demain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire