dimanche 1 mars 2015

Après que et avant que...

La langue française ne manque pas de chausse-trappes.  Et la "logique" n'est pas toujours la bonne voie à suivre pour écrire ou parler correctement français.
L'emploi de "après que" et "avant que" en est une excellente illustration.

Ainsi, on écrit :
"Avant que le soleil ne disparaisse à l'horizon, je me promène dans les bois."
Facile.

La logique voudrait donc que l'on écrive :
"Après que le soleil ait atteint son zénith, je me promène dans les bois."

Eh bien non ! Il faut écrire (et dire ! Pitié pour nos oreilles !) :
"Après que le soleil a atteint son zénith, je me promène dans les bois."
Et il n'y a pas d'exception.

Retenez donc qu'à la différence de "avant que", "après que" doit être suivi d’un verbe à l’indicatif et non au subjonctif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire