jeudi 23 mai 2013

D comme...

Choix subjectif de mots commençant par la lettre D...


  • Danse
Un truc que je maîtrise nettement moins bien que l'orthographe. Et je préfère, de loin, la danse des mots à la danse des pieds.
  • Débobiner
Débobiner une tranche de vie, pour en faire un récit, une biographie. Action parfois ardue (trous de mémoire, confusion chronologiques, approximations) mais très appréciée des écrivains publics !
  • Décanter
La décantation est une phase importante de l'écriture. Personnellement, je laisse toujours décanter un texte, quel qu'il soit, quelques heures : je l'imprime, le pose sur un coin du bureau, passe à autre chose (n'importe quoi sauf de l'écriture), puis reviens à mon travail, le relis crayon en main, annote, corrige, amende... Puis remets tout ça en forme dans mon traitement de texte préféré, ce qui m'amène à effectuer quelques corrections supplémentaires. Enregistrement et fermeture du document. Ultime relecture avant remise au client, parfois plusieurs jours plus tard. Travail soigné garanti.
  •  Déclic
Celui qui sauve de la page blanche. Intervient parfois tardivement. Mais finit toujours par se produire... Enfin, jusqu'à présent. Je touche du bois.
  • Décollage
Mot qui évoque une multitude de souvenirs d'une vie professionnelle antérieure...
  • Découragement
Que l'écrivain public qui ne l'a jamais ressenti me jette la première cartouche d'encre !
  • Défi
Écrire est un défi, chaque fois renouvelé, toujours relevé à ce jour. Pourvu que ça dure.
  • Délai
Notion importante, à manipuler avec précaution et dextérité. Parfois difficile à évaluer, en particulier lors de la rédaction des récits de vie. Une des premières questions que je pose à mes clients est : "Pour quand vous faut-il ce texte ?" La réponse peut donner des sueurs froides...
  • Demain
... est un autre jour. Et à chaque jour suffit sa peine. Mais j'aime bien avoir une idée assez précise de ce que je ferai le lendemain. Constatation personnelle, peu originale mais excitante : quand demain devient aujourd'hui, l'agenda est en grand danger.
  • Déménagement
En ayant vécu un certain nombre, je pense, modestement, maîtriser le sujet dans les grandes lignes. Ai toujours vécu cette phase délicate de la vie comme une renaissance, jamais comme un déracinement, alors que c'en est toujours un.
  • Déontologie
Oui, l'écrivain public doit respecter des règles de déontologie. En voici un aperçu :
L’écrivain public exerce une profession de service et de communication écrite :
- l’écrivain public est un conseiller, concepteur, rédacteur et correcteur,
- il propose ses services aux personnes physiques et morales contre rémunération.
Il exerce sa profession dans le cadre et le respect des lois et des règlements en vigueur.
En aucun cas il ne peut se substituer aux professions réglementées  (sauf si ses diplômes l’y autorisent) telles que juriste, notaire, avocat, expert-comptable, thérapeute. Il exerce sa profession dans le cadre strict de ses compétences ou diplômes personnels.
Il se doit de respecter le secret professionnel le plus absolu.
L’écrivain public peut refuser ses services :
si le texte demandé est destiné à tromper la confiance de son destinataire,
s'il s'agit de lettres de menaces, de chantage, ou d’insultes,
si le texte demandé est en contradiction avec la loi, la réglementation, l’éthique, le respect des Droits de l’Homme.
  • Désordre
Je n'aime pas. Mais alors, pas du tout.
  • Dialogue
Phase essentielle précédant toute rédaction, quelle qu'elle soit : connaître son client, ses attentes, se faire connaître de lui, instaurer un climat de confiance indispensable.

  • Dictaphone
Outil de travail précieux, en particulier lorsqu'il s'agit d'écrire un récit de vie. Ne me dispense toutefois pas de prendre des notes manuscrites.

  • Discours
Une des prestations que je propose. Les occasions de prononcer un discours ne manquent pas : anniversaire, mariage, assemblée générale d'association, ... L'exercice est plus difficile que la simple lettre, car le texte est destiné à être lu par le client.

  • Drache
Pluie pour les non initiés ! Avons été particulièrement servis cette année, y compris dans le Sud de la France !

1 commentaire:

  1. Ce billet a été posté le 23 mai... Jour de la saint Didier, donc, jour de ma fête.
    C'est un oubli de ma part, et non le reniement plus ou moins refoulé de mon propre prénom...

    RépondreSupprimer