lundi 23 décembre 2013

Ne pas confondre : conter et compter

On ne va pas en faire un fromage, mais tout de même...

La confusion entre ces deux homophones se retrouve généralement dans la transcription de certaines expressions. Prenons un exemple :
Ne pas s'en laisser conter ou ne pas s'en laisser compter ? La confusion orthographique vient neuf fois sur dix d'une incompréhension initiale de l'expression. Car, dans notre exemple, il s'agit bien de ne pas se laisser raconter des histoires ! On parle bien du conte, et non du compte.
Bon, je ne vais pas non plus vous faire un conte de tout ça, je sais que votre temps est compté. Je vais donc conclure par un exemple de mon cru, bien tordu et je m'en moque parce que jouer avec les mots, c'est sympa et j'aime ça !

Monsieur le comte, qui n'aimait pas s'en laisser conter, avait soigneusement compté les meules de Comté dont il comptait bien faire une mémorable fondue.

------------

Voici les réponses au petit test d'hier :
Une Alcôve
Une Ambage
Un Antre
Un Apogée
Un Arcane
Un Balustre
Un Déboire
Une Écritoire
Un Effluve
Une Épigramme
Une Épître
Une Équivoque
Un Hémisphère
Une Interview
Une Oasis
Un Obélisque
Un Orgue
Un Planisphère
Un Tentacule
Une Vicomté

8 commentaires:

  1. Merci ! j'aime faire un tour chez vous quand le doute s'installe, je trouve toujours réponse à mes interrogations, pour ne pas trop abimer notre belle langue en racontant les aventures de Charly DIT "ZIGOUIOUI". Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour votre fidélité. Je suis allé faire un tour sur le blog de Zigouioui : sympa ! Ça me rappelle un peu un blog que j'avais tenu pour le compte de mon chien, il y a quelques années : http://loopinglechien.canalblog.com
      Bonne continuation à vous !

      Supprimer
  2. Auteur de mots croisés, mes définitions doivent être suffisamment tordues pour plaire à mes abonnés...il arrive que vous m'y aidiez et je vous en remercie sincèrement !

    RépondreSupprimer
  3. Merci, Didier. En tant que professeur de français, j'apprécie beaucoup votre blog. Continuez à nous enseigner, à nous faire rire, à jouer avec les mots... C'est un blog au service de la langue française et un outil précieux car on y voit votre sérieux, on y sent vos vérifications et donc votre assurance adéquate et rassurante. MERCI !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En toute modestie, c'est plutôt à moi de vous remercier de me faire l'honneur de vos visites sur ce petit blog. Et votre commentaire me donne envie de rajouter encore quelques billets, même si le temps me manque un peu depuis quelques mois...

      Supprimer
  4. Je me suis laissé dire qu'on pouvait écrire un interview aussi bien qu'une interview. C'est un mot hermaphrodite comme après-midi. Moi, ça me boursoufle, non ça m'époustoufle ah je ne sais plus !

    RépondreSupprimer