mercredi 1 novembre 2017

Ne pleure pas devant ma tombe

Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe,
Je n'y suis pas, je n'y dors pas...
Je suis le vent qui souffle dans les arbres
Je suis le scintillement du diamant sur la neige
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr
Je suis la douce pluie d'automne...
Quand tu t'éveilles dans le calme du matin,
Je suis l'envol de ces oiseaux silencieux
Qui tournoient dans le ciel...

Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe
Je n'y suis pas, je ne suis pas mort !
Pourquoi serais-je hors de ta vie simplement
Parce que je suis hors de ta vue ?
La mort tu sais, ce n'est rien du tout.
Je suis juste passé de l’autre côté.
Je suis moi et tu es toi.
Quel que soit ce que nous étions l'un pour l'autre avant,
Nous le resterons toujours.

Pour parler de moi, utilise le prénom
Avec lequel tu m'as toujours appelé.
Parle de moi simplement comme tu l'as toujours fait.
Ne change pas de ton, ne prends pas un air grave et triste.
Ris comme avant aux blagues qu'ensemble nous apprécions tant.
Joue, souris, pense à moi, vis pour moi et avec moi.
Laisse mon prénom être le chant réconfortant qu'il a toujours été.
Prononce-le avec simplicité et naturel,
Sans aucune marque de regret.

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Tout est toujours pareil, elle continue, le fil n’est pas rompu.
Qu'est-ce que la mort sinon un passage ?
Relativise et laisse couler toutes les agressions de la vie,
Pense et parle toujours de moi autour de toi et tu verras,

Tout ira bien.
Tu sais, je t'entends, je ne suis pas loin,
Je suis là, juste de l’autre côté.

Mary Elizabeth Frye (1905-2004)

mercredi 11 octobre 2017

300 000

24 février 2013 : ouverture du blog.
29 septembre 2015 : 100 000 pages vues.
03 novembre 2016 : 200 000.
11 octobre 2017 : 300 000.
À ce rythme, rendez-vous aux environs de septembre 2018 pour la barre des 400 000 !
D'ici là, il coulera beaucoup d'eau sous les ponts. Alors, carpe diem... Et merci d'être venus vous perdre sur ce modeste blog.

samedi 9 septembre 2017

Anniversaire est masculin !

"Bonne anniversaire !"

Seigneur, combien de fois par jour la vois-je massacrée, cette expression ? C'en devient pénible.
Alors, qu'on se le dise, une bonne fois pour toutes :

ANNIVERSAIRE EST MASCULIN,
DONC L'ADJECTIF QUI L'ACCOMPAGNE L'EST AUSSI !
ON ÉCRIT "BON ANNIVERSAIRE" !

Est-ce qu'il vous viendrait à l'idée d'écrire "Joyeuse anniversaire" ? Non, évidemment.
D'où vient cette faute ? Prononcez "bon anniversaire" à voix haute et vous comprendrez...

mardi 18 juillet 2017

Partir en livre 2017

Cette année, la troisième édition de Partir en Livre, la grande fête du livre pour la jeunesse, aura lieu du 19 au 30 juillet.
De quoi s'agit-il ?
Simple : c'est une manifestation nationale "gratuite, populaire et festive" à l'attention des enfants et des jeunes, "pour leur transmettre le plaisir de lire", organisée par le Centre national du livre, avec la participation du Salon du Livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis.
Plusieurs dizaines d'évènements sont prévus un peu partout en France. Pour en connaître le détail, le mieux est d'aller sur le site officiel de la manifestation.
On ne peut que saluer (et soutenir) une initiative qui a pour but, a priori, d'inciter nos enfants à lire. Et à une époque où les écrans sont omniprésents et les jeunes de plus en plus nuls en orthographe (les copies du BAC 2017 sont édifiantes), on accompagnera par la pensée, ou par sa participation active, les organisateurs et bénévoles qui vont s'investir dans Partir en Livre cette année.
Un sacré défi, une chouette opération... Mais finalement trop limitée dans le temps.
Il est grand temps de remettre à sa juste place, dans les programmes scolaires des classes de primaire, l'apprentissage de notre langue, apprentissage qui passe inévitablement par la lecture...

samedi 8 juillet 2017

Anti-perles du bac

L'école est finie, les examens aussi. Comme tous les ans à la même époque, nous avons eu droit aux florilèges de perles, dont le niveau semble battre encore une fois tous les records d'ânerie et d'inculture. Je ne suis pas le dernier à m'en délecter (voir ici et ici), certes.

Pourtant, une personne a osé prendre le contre-pied de cette tendance et a même créé une page internet collaborative pour permettre aux profs, correcteurs et examinateurs d'y recenser les "anti-perles" qu'ils ont pu relever lors des examens de cette année.
Cette personne s'appelle Françoise COHEN, prof de lettres.
Et je lui tire mon chapeau car je trouve cette idée tout simplement géniale.
Et vous savez quoi ? C'est un pur régal de lire ce que certains de nos ados ont pondu, à l'écrit comme à l'oral.
On se dit que tout n'est pas perdu, même si, ne nous leurrons pas, ces élèves-là ne sont pas majoritaires, loin s'en faut.

Alors oubliez un instant les chapelets traditionnels de perles, ouvrez le site des anti-perles, et régalez-vous.
Et n'oubliez pas d'aller faire un petit tour sur le blog de madame Françoise COHEN. Vous y lirez des choses fort intéressantes...