mercredi 14 août 2013

À ma ville, Béziers

La feria de Béziers débute aujourd'hui. L'occasion de vous proposer ce poème :


Les coteaux de Béziers... Ce calme crépuscule qui moutonne sur les vendanges à venir...
Je me sens bien... J'aime la vie, j'aime ma ville, une musique rôde autour de souvenirs.
J'aime ma ville avec sa couronne de pierre, fastueuse dans la cassure du soleil...
Les doigts de ses clochers au long de leur prière, et tout ce qui redit un cantique éternel.
Et j'aime de Béziers cet horizon de vignes que rencontre mon cœur au pied des vieilles tours.
C'est là que j'ai compris que ma ville était digne d'un immense respect et d'un immense amour !
C'est là que j'ai compris le cantique exemplaire que la gloire du vin mérite à ma cité...
Ce cantique qu'après Mistral et Baudelaire, des poètes nouveaux s'en viendront répéter.
Les coteaux de Béziers... Ce calme crépuscule qui moutonne sur les vendanges à venir,
Avec cette musique et tous mes souvenirs...
Je me sens bien, j'aime la vie, j'aime ma ville.
Jean BONICEL

Poème écrit en 1966. A été mis en musique et chanté par Anne Gualino.


Réponse de l'énigme d'hier : la lettre A

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire