samedi 14 septembre 2013

Entrer et rentrer

Je ne vais pas vous faire un fromage de cette confusion (un peu trop) courante, mais ça vaut tout de même la peine d'en faire un petit billet.

Je vous fais grâce de la définition du verbe entrer. Pour ce qui est de rentrer, si l'acte de se déplacer de l'extérieur vers l'intérieur est le même, il y a toutefois la notion supplémentaire et non négligeable d'entrer à nouveau.

Ainsi, on ne dira pas :
l'air rentre par la fenêtre mais l'air entre par la fenêtre.
Sauf si on a précisé auparavant qu'il était sorti par la porte, évidemment. Subtil, certes, mais on comprend ici que le contexte est important.

À quelqu'un qui frappe à votre porte vous direz "Entrez !". La maman qui appelle ses enfants en train de jouer dehors dira "Rentrez à la maison !"

On retrouve cette différence avec les mots entrée et rentrée.
On parle ainsi de rentrée scolaire, puisque l'on retourne à l'école après les vacances. Je n'irai pas titiller les drosophiles en faisant remarquer que pour les enfants qui vont à l'école pour la première fois, il faudrait donc parler d'entrée scolaire, ce dont tout le monde se fiche royalement, à commencer par vous, chers lecteurs.

Ne souhaitant donc pas entrer inutilement dans des détails qui n'aboutiraient qu'à des débats stériles et ennuyeux, je rentre dans ma coquille...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire