mardi 10 septembre 2013

Ne pas confondre : banc et ban

(Les définitions sont celles du Larousse)
Ouvrez le ban !

Banc :
Siège allongé pour plusieurs personnes, avec ou sans dossier, en général non rembourré.

Jusque-là, ce n'est pas trop compliqué. Or, voici que l'absence d'une simple consonne, le c en l'occurrence, donne naissance à un mot dont la signification n'a plus rien à voir avec ce qui précède :

Ban :
Pouvoir de commandement du seigneur ; proclamation publique d'un ordre, d'un événement ; convocation des vassaux par le seigneur ou le roi pour le service militaire ; ensemble des vassaux convoqués ; condamnation au bannissement.
Roulement de tambour et sonnerie de clairon précédant (ouverture du ban) ou clôturant (fermeture du ban) certaines cérémonies militaires (remise de décoration par exemple).
Dans certaines communes, arrêté municipal fixant la date à laquelle peuvent être exécutés certains travaux agricoles (ban de moisson, ban de fauchaison…).

Donc, quand on publie les bans du mariage, il ne s'agit pas des bancs sur lesquels les mariés et leurs invités vont prendre place pour la photo.
Inversement, vous pouvez toujours vous asseoir sur un ban... Ce qui est alors une façon imagée de dire que vous vous en moquez, mais certainement pas que vous posez votre auguste postérieur sur un siège allongé, avec ou sans dossier...

Fermez le ban !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire