vendredi 29 novembre 2013

Ennuyeux / Ennuyant

Ennuyeux et ennuyant : deux cousins qui se ressemblent tellement qu'on ne sait plus trop lequel utiliser. Voilà qui est enn... fâcheux.

  • Voici donc une première approche du problème, que mes amis québécois devraient aimer :

Le mot ennuyeux désigne ce qui ennuie de manière générale. 
Le mot ennuyant désigne quelque chose de contrariant.

Exemple :
Je suis allé voir le dernier film de Machin. Il était très ennuyeux.
Le retard pris par le TGV est très ennuyant car je vais rater ma correspondance.

  • Deuxième approche, plus "française" :

Ces deux mots sont synonymes.
La nuance décrite plus haut n'est plus de mise en France, où l'on considère l'adjectif ennuyant comme vieilli (Académie française, Larousse, etc...). On remplacera donc avantageusement ce dernier par ennuyeux, qui réunit les deux idées (contrariété passagère imputable aux circonstances et lassitude persistante).
Si je reprends l'exemple ci-dessus, ça donnerait donc :
Le retard pris par le TGV était très ennuyeux car j'allais rater ma correspondance. Le voyage fut en outre long et ennuyeux.
On supprime cette vilaine répétition, la langue française étant suffisamment riche pour changer un des deux mots :
Le retard pris par le TGV était très fâcheux car j'allais rater ma correspondance. Le voyage fut en outre long et ennuyeux.

Le débat autour de l'emploi (ou non) de ces deux mots reste ouvert. Personnellement, je n'aime pas trop "ennuyant". Ne me demandez pas pourquoi, je serais bien incapable de vous répondre.
En vous souhaitant un bon et captivant week-end !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire