mercredi 18 septembre 2013

Accord du verbe avec un sujet collectif (1)

Attention : casse-tête orthographique en vue !

Avant tout, qu'est-ce qu'un sujet (terme) collectif ? C'est un mot, au singulier, qui représente un ensemble d'individus ou de choses : foule, groupe, multitude, troupe, masse, bande, file, majorité, centaine, dizaine, etc.
Je ne traiterai aujourd'hui que des noms. Pour les adverbes (beaucoup, peu, pas, pas mal, trop, assez, plus, moins, autant, la plupart, combien), on verra ça une autre fois.

La question est donc : doit-on accorder ou non le verbe avec un tel sujet ? Doit-on écrire "une foule de gens viennent lire ce blog" ou "une foule de gens vient lire ce blog" ?

Ce à quoi je répondrai, en Normand que je ne suis pas : ça dépend.

On évacue tout de suite le cas où ces mots sont employés seuls : étant au singulier, ils impliquent un verbe au singulier :
"La majorité vota pour. La foule approuva, mais un groupe, minoritaire, siffla."

Donc, c'est bien lorsque ces mots sont accompagnés d'un complément au pluriel que ça se complique un peu.
En fait, tout dépend si l'on veut insister sur la notion d'ensemble, ou sur les éléments qui la composent :
"Une majorité de lecteurs aima cet article un peu tordu." (On insiste ici sur la notion de majorité)
"Une minorité de lecteurs le trouvèrent soporifique." (Quelques lecteurs le trouvèrent soporifique)

Nous voilà bien avancés !

Attention : lorsque le nom collectif est précédé d’un article défini, d’un pronom démonstratif ou d’un adjectif possessif, le problème ne se pose plus :
"La multitude des internautes se précipita pour découvrir ce blog."

Un de ces jours, on parlera des adverbes de quantité. Prévoyez d'ores et déjà l'aspirine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire