mardi 17 septembre 2013

Loucherbem

- Aujourd'hui, dans la famille des mots étranges de la langue française, je demande loucherbem.
- Pioche !

Petit tour par la case "dico" (Larousse) :
Argot attesté au XIXe s. (bagne de Brest, bouchers de la Villette), procédant comme le largonji, mais ajoutant le suffixe -em (jargon → largonjem, boucher → loucherbem).

Le loucherbem, largonji des loucherbems (« jargon des bouchers »), est donc l'argot des bouchers, encore usité de nos jours dans ce milieu professionnel. Il a en outre été rendu célèbre par un certain Pierre DAC (dont le père était boucher) qui a contribué à faire entrer certains termes dans le langage courant, comme loufoque (fou), larfeuille (portefeuille), ou encore en loucedé (en douce) pour ne citer que les plus connus.

Ce mot a une particularité qui ajoute un peu à son étrangeté : il comporte un "r" muet non final. Cette particularité se retrouve d'ailleurs dans la deuxième orthographe possible de ce mot, louchébem.

Vous savez l'essentiel, ou presque.
Demain, en entrant chez votre boucher préféré, vous lui lancerez un "Lonjourbem !" bien sonore. Je suis sûr qu'il vous fera une petite ristourne dans la foulée sur votre ligogem ! Et si vous voulez pousser la conversation en loucherbem un peu plus loin, vous trouverez de nombreuses ressources sur la toile.
Bon courage tout de même...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire