lundi 25 novembre 2013

Avoir affaire ou avoir à faire ?

Parmi les expressions qui posent souvent un problème lorsqu'il s'agit de les écrire correctement, il y a ces fichues "avoir affaire" et "avoir à faire". Laquelle faut-il employer et quand ? Sont-elles correctes toutes les deux ?

Répondons tout de suite à la deuxième question : oui, les deux expressions sont correctes. Voilà qui n'arrange rien à l'affaire...

"Avoir affaire" est la forme la plus courante, et c'est elle qui est la plus malmenée. Ainsi, on écrira :
Il a affaire à plus fort que lui.
Vous aurez affaire à moi.
Cette expression se construit soit avec la préposition à, soit avec la préposition avec.

"Avoir à faire" se construit avec un complément d'objet direct :
Il a à faire ses devoirs pour demain.
J'ai à faire un long voyage pour te rejoindre.
Vous remarquerez, en outre, que vous pouvez inverser les termes de la phrase, ce qui n'est pas le cas avec "avoir affaire" :
Les devoirs qu'il a à faire...
Le long voyage que j'ai à faire...
Bref, tout est question de sens et de bon sens...

--------------------------

Solution de l'énigme d'hier : tous ces mots changent de sens lorsqu'ils changent de genre.

1 commentaire:

  1. Sauf si l'on s'appelle Maître Yoda: "à plus fort que lui il a affaire" "à moi vous aurez affaire" ... :)

    RépondreSupprimer