lundi 12 octobre 2015

Abécédaire personnel (G à L)

Ce billet est une petite synthèse des articles déjà consacrés, sur ce blog, aux lettres G à L. Je reprends, pour chacune d'entre elles, ma définition préférée. Choix subjectif tout à fait dans l'esprit de cette catégorie de billets...



G comme...
Gadin
Que celui qui n'en a jamais pris lève la main. Tomber est une chose, se relever en est une autre, bien plus essentielle dans la vie. D'aucuns vous diront que la vie n'est qu'une suite de gadins, dont on se relève plus ou moins abîmé. On y inclura bien entendu et surtout  les gadins amoureux.

H comme...
Hélicoptère
Étrange machine volante dont le pilotage m'a procuré des sensations, des joies et deux ou trois frayeurs jamais égalées à ce jour. De l'Alouette II à la Gazelle, en passant par l'Alouette III (un coup de cœur particulier pour cette dernière), ces machines auront été au cœur de mon métier pendant plus de 20 ans. Mon seul regret, finalement, sera de ne jamais piloter le Tigre. À quelques années près...

Histoire
Ce fut, avec le français, ma matière préférée à l'école. Enfin, l'histoire telle qu'on l'enseignait alors. Ça me faisait rêver. Et il y  avait plein d'histoires dans l'Histoire. Plus tard j'ai eu, en classes préparatoires, un professeur extraordinaire avec lequel j'ai d'ailleurs gardé le contact. Certains lecteurs de ce blog l'ont aussi connu. Il vous salue tous... En particulier les Kubs !

Instituteur / institutrice
Mot rendu désuet par quelques ahuris qui ont imposé au commun des mortels, et sans leur consentement, le terme de "professeur des écoles" (au féminin incertain, ce qui est un comble). Je le dis donc sans détour : instituteur (institutrice) est un mot magnifique, aussi magnifique que le métier qu'il désigne. Il sent bon la poussière de craie et l'autorité bienveillante.

Juke-box
Mot qui fleure bon les troquets d'antan. Ceux que j'ai fréquentés quand j'étais lycéen, puis jeune adulte. Une autre époque, quoi. Aujourd'hui, quand j'entre dans un café, il me manque deux choses : le flipper et le juke-box. Surtout le juke-box. En disparaissant, il a emporté avec lui une (grande) partie de ce qui faisait le charme des troquets. Avis très personnel... Mais je suis sûr que beaucoup le partagent.

K comme...
Kop
Amis allergiques au monde du foot, lisez ce paragraphe jusqu'au bout : vous allez tout de même apprendre quelque chose d'intéressant...
Au cas où il y aurait encore des lecteurs ignorant la signification de ce mot, il s'agit des tribunes les plus animées d'un stade, car regroupant les plus fervents supporters de l'équipe locale. Le plus beau, en France, est probablement celui de Lens (avis très subjectif, je le concède !). Saviez-vous que ce terme nous vient des Anglais qui furent les premiers à nommer ainsi une tribune (la Spion Kop, à Liverpool, en 1905), en souvenir des 900 soldats anglais morts lors de la guerre des Boers, alors qu'ils essayaient, vainement, de prendre la colline du même nom. Le mot fut ensuite importé en France dans les années 80 pour désigner la ou les tribunes les plus "chaudes" d'un stade.

Kosovo
J'y ai passé 10 mois de ma vie, en deux séjours espacés de 4 ans. Je n'entrerai pas ici dans des considérations géopolitiques. Je veux juste témoigner du fait que j'ai découvert qu'il y avait encore, au XXIe siècle, des pays en Europe où les conditions de vie tenaient plus du siècle de Rousseau que de celui d'Alain Finkielkraut...

Laïcité
Est-il nécessaire de rappeler la définition de ce mot ? Je pense que ça ne fera pas de mal :
Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement. (Larousse en ligne)
Son principe figure en toutes lettres dans l'article 1 de la Constitution française de 1958.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire