lundi 30 décembre 2013

Ne pas confondre : cor et corps

Il y a corps et cor. Petit p, grandes conséquences.
Allons bon.
Revoyons donc les définitions de ces deux mots. Car il y a corps et corps, de même qu'il y a cor et cor.

Corps : on va simplifier, sinon demain on y est encore ! Notez aussi, et ce sera dit une bonne fois pour toutes, que corps s'écrit toujours avec un s.
- Partie physique des êtres vivants. Objet matériel, physique. La plus importante partie d'une chose. 
- Ensemble de personnes appartenant à une même catégorie professionnelle.
- Etc... Il y en a un kilomètre...

Cor :
- Corne ou défense d'éléphant (olifant), utilisée autrefois comme instrument d'appel, surtout guerrier.
- Instrument de musique composé d'une embouchure, d'un long tube conique en cuivre ou en laiton enroulé sur lui-même et terminé par un pavillon largement évasé.
- Chacune des branches adventices du bois d'un cerf.
- Callosité douloureuse sur un orteil.
- Gangrène sèche de la peau des équidés provoquée par la pression du harnais.

Vous jouerez donc du cor. Si vous jouez du corps, il vous faudra probablement préciser le contexte de cette image hautement poétique.

Si votre corps vous fait souffrir, cela n'aura pas tout à fait la même signification que s'il s'agit de votre cor... au pied.

Enfin, et nous en resterons là pour aujourd'hui, il est hautement improbable que le corps des enseignants confirme l'existence d'un cor des enseignants, dont la spécificité et donc l'origine semblent difficiles à déterminer (si quelqu'un a une idée...).

On pourrait aussi disserter longuement sur le corps du cor et-
STOP !

2 commentaires: