vendredi 14 mars 2014

Adoré par ou adoré de ?

Doit-on écrire "ce professeur est adoré par ses élèves" ou "ce professeur est adoré de ses élèves" ?
Attention, les mouches risquent de souffrir un peu et les cheveux d'être coupés très courts !
On peut bien entendu écrire les deux et il n'y a pas de risque de confusion dans la compréhension de la phrase.
Toutefois, et parce que la langue française nous offre l'opportunité de telles subtilités, on utilisera soit "de" soit "par", selon le contexte de la phrase.
Prenons un exemple :
Râ était adoré par les Égyptiens. Il ne vous viendra pas à l'esprit d'écrire Râ était adoré des Égyptiens. Car ce que vous voulez exprimer, c'est le fait que Râ était une divinité égyptienne et qu'ici, "adoré" est pris dans le sens religieux. Si vous remplacez Râ par Ramsès II, pharaon particulièrement populaire (ce dont je ne suis pas sûr du tout), vous auriez alors écrit qu'il était adoré (aimé) de ses sujets.
Donc, et pour mettre fin au martyr des drosophiles, dans le cas qui nous concerne aujourd'hui, "adoré" est à comprendre dans le sens d'être aimé, et non objet de culte religieux. Personnellement, j'écrirais donc plus volontiers que ce professeur bienheureux est adoré de ses élèves, qui ne l'ont pas non plus élevé au rang de divinité...
Sur ce, bonne journée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire