lundi 12 mai 2014

Bob, Julie et les autres

Non, je ne vais pas vous parler aujourd'hui des amours de Julie Lescaut avec Bob l'éponge (j'ai refilé, à bon prix, le tuyau à Closer).
Je voudrais juste aborder, en quelques lignes, la question des dictionnaires de français. Car il y a dictionnaire et dictionnaire. Vous pouvez d'ailleurs en retrouver une liste assez complète ici.
J'ai longtemps cru, naïvement (et il y a fort, fort longtemps), que tous les dictionnaires étaient identiques dans leur contenu : définitions semblables, mêmes mots, ... Évidemment ce n'est pas le cas. À tel point que certains mots, référencés dans tel dico, ne le sont pas dans tel autre. Je ne parle même pas des polémiques et autres guerres de clochers que cela peut  déclencher.
D'où la question existentielle suivante : quel est le meilleur dictionnaire de français ? Larousse ? Robert ? Hachette ? Celui de l'Académie française ? Autre ?
Question subsidiaire : les dictionnaires en ligne (dont beaucoup sont totalement gratuits) sont-ils aussi "fiables" que les versions papier (onéreuses) ?
Personnellement, je possède le Robert 2014, venu remplacer avantageusement un Larousse hors d'âge. Mais j'utilise aussi abondamment les dictionnaires en ligne. Si, pour les mots courants, un site comme celui de Larousse est largement suffisant, en revanche dès qu'il s'agit de creuser un peu, il faut varier et croiser ses sources. Je ne vous ferai pas de liste à la Prévert ici et vous renvoie au lien figurant au début de cet article. Vous y découvrirez quelques pépites.
Je n'oublie pas (parce que je l'utilise régulièrement) Wikipédia. Aussi controversé soit-il, il n'en reste pas moins une source de connaissances appréciable et surtout gratuite... Qui nécessite toutefois de vérifier ce que l'on y puise...
Tout ça pour dire qu'il ne faut pas hésiter à fureter et à varier ses sources. Quant à savoir ce qui est le mieux entre le bon vieux dico papier et une version numérisée, tout est question d'usage. Si j'apprécie la souplesse des versions électroniques, je prends toujours un réel plaisir à feuilleter mon dico papier, au hasard des pages et des trésors qu'elles contiennent (il me faut juste chausser des lunettes de lecture, car je ne peux pas changer en un clic la taille des caractères !).

1 commentaire:

  1. À une semaine près, ce billet aurait été "synchro" avec la sortie des nouveaux Petit Larousse et Petit Robert.

    RépondreSupprimer