lundi 19 mai 2014

K comme...

Petite liste de mots commençant par la lettre K, de kaki à k-way...
Ce choix est totalement subjectif et plus inspiré par des considérations personnelles que littéraires.




Kaki
La couleur dominante d'une vie antérieure, aujourd'hui épisodique.

Kāmasūtra
Saviez-vous que cette œuvre se composait de sept livres ? Dont un seul, et c'est le plus connu, traite de sport en chambre (et encore, ce n'est qu'un chapitre du livre). Bref, les esprits curieux n'auront pas manqué de s'intéresser au contenu des six autres livres...

Karaoké
Pas trop ma tasse de thé, même si je me suis plié plusieurs fois à cette activité douloureuse pour les oreilles (des autres, dont certaines s'en souviennent peut-être encore !).

Karpov (et Kasparov)
Vers l'âge de 12-13 ans, je me suis pris de passion pour les échecs (apprentissage dispensé par mon prof de techno de l'époque, au collège Pierre Loti de Rochefort-sur-Mer). C'est à partir de cette période que j'ai donc commencé à m'intéresser à ces deux grands champions. Ce qui me renvoie paradoxalement à l'actualité du moment, où l'on voit que les Russes, excellents joueurs d'échecs, sont en train de mener le monde occidental par le bout du nez...

Kart
Il faudrait que je m'y remette, histoire de tenir la dragée haute aux plus jeunes (fils et gendre)...

Kawa
Ou caoua. Le café, sous toutes ses formes, sous toutes les latitudes, et parfois dans des conditions très particulières. Sans sucre pour moi, merci. Sucrer son café, c'est comme mettre du coca dans du vin (français). Une hérésie.

Képi
J'en possède quelques-uns, témoins de ma carrière militaire. Saviez-vous qu'il fut introduit dans l'armée française en 1861 ? Il remplaça alors le shako, que les Cyrards portent encore...

Kérosène
Ma mémoire olfactive garde une place privilégiée pour l'odeur du kérosène brûlé, synonyme pour moi (comme pour quelques-uns de mes fidèles lecteurs) de vols en hélicoptère, de souvenirs dacquois, puis bretons, lorrains, picards, mais aussi de ponts d'envol...

Khâgne
Ayant préparé (et réussi) le concours Lettres d'entrée à Saint-Cyr, je suis un peu un ancien Khâgneux. Kube de surcroît. Et là encore, une montagne de souvenirs et plein de copains. L'une de mes filles a été une vraie Khâgneuse, elle.

Kilo
J'ai longtemps été un "chat maigre". Mon surnom, en prépa, était "Tâdoss", finalement et heureusement supplanté par "Bibs", qui me sied mieux depuis quelques années... Car il s'empâte, pépère ! Oh, rien de dramatique, mais quand même...

Kimono
Le judo a été un des nombreux sports que j'ai pratiqués. Pas longtemps, certes. Juste le temps de décrocher la ceinture jaune. Mon premier kimono doit encore dormir dans une malle, quelque part en Charente Maritime...

King
Stephen, bien sûr. J'ai lu mon premier Stephen King dans les années 80 (82 ou 83, je crois), sur les conseils d'un ami aujourd'hui décédé... Depuis, j'ai tout lu de cet auteur. Et ce n'est pas fini (pour info, le dernier roman du maître de l'horreur vient de sortir en France, et j'en débute tout juste la lecture).

Kop
Amis allergiques au monde du foot, lisez ce paragraphe jusqu'au bout : vous allez tout de même apprendre quelque chose d'intéressant...
Au cas où il y aurait encore des lecteurs ignorant la signification de ce mot, il s'agit des tribunes les plus animées d'un stade, car regroupant les plus fervents supporters de l'équipe locale. Le plus beau, en France, est probablement celui de Lens (avis très subjectif, je le concède !). Saviez-vous que ce terme nous vient des Anglais qui furent les premiers à nommer ainsi une tribune (la Spion Kop, à Liverpool, en 1905), en souvenir des 900 soldats anglais morts lors de la guerre des Boers, alors qu'ils essayaient, vainement, de prendre la colline du même nom. Le mot fut ensuite importé en France dans les années 80 pour désigner la ou les tribunes les plus "chaudes" d'un stade.

Kosovo
J'y ai passé 10 mois de ma vie, en deux séjours espacés de 4 ans. Je n'entrerai pas ici dans des considérations géopolitiques. Je veux juste témoigner du fait que j'ai découvert qu'il y avait encore, au XXIe siècle, des pays en Europe où les conditions de vie tenaient plus du siècle de Rousseau que de celui d'Alain Finkielkraut...

K-way
Je me souviens encore de mon premier k-way : orange, à enfiler par la tête. Imperméable, mais pas trop longtemps. Quant à la capuche... Je vous renvoie au sketch de Dany Boon...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire