vendredi 9 mai 2014

Pure player

Pure player.
Pardon ?
...
Could you speak french, please ?
C'est vrai, pourquoi dire "pure player", alors qu'on peut dire, en bon français, "tout en ligne" ? Ça fait moins "branché" ? Certes, encore que ce soit là un avis tout ce qu'il y a de discutable.
Donc, si vous entendez parler d'un éditeur pure player, traduisez par "un éditeur tout en ligne", c'est-à-dire exerçant exclusivement sur Internet. Même chose pour un journal (autre exemple très répandu).
Voir aussi, à ce sujet, l'avis très officiel émis par la Commission générale de terminologie et de néologie dans le Journal officiel du 23 mars 2014. Je n'ai rien inventé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire